Honda CB250 (K1)

Auto Motor Klassiek » articles » Honda CB250 (K1)
Il y a des classiques qui achètent (copie)

La première Honda CB 250 a vu le jour en 1968. Puis sont venues les copies généralement rouges et blanches (1968 à 73) qui roulaient à des vitesses indescriptibles selon les normes de l'époque et qui restaient pourtant intactes. À cette époque, une machine de 250 cm250 était encore une moto assez sérieuse. Mais la classe est de plus en plus mise à l'écart car les Hollandais utilisent très tôt le cri de guerre : « A heavy is your true ». Ce n'était pas une si bonne nouvelle pour la vie des jumeaux Honda de 250 cmXNUMX de l'époque. Ils pouvaient encore bien crier contre des jumeaux britanniques beaucoup plus lourds. Mais quand les Japonais ont également opté pour le lourd, rouler avec un XNUMX était un peu moins pour les jumeaux car alors nous n'avions tous roulé qu'à plein régime.

Parce que peu importe la qualité de la Honda CB 250 rouge et blanche de la génération précédente: ce n'étaient pas de véritables adversaires pour les machines de plus de 750 cmXNUMX. Un bon nombre sont morts sur les autoroutes et les autoroutes car même la qualité légendaire de Honda avait et a ses limites. Pour mordre la balle, on s'attaque tout de suite au seul "point faible" de cette série. C'était le cavalier. Car s'il explosait avec un bloc glacé, la lubrification de l'arbre à cames tournant directement dans l'aluminium de la culasse était en cause. Comme l'a montré Honda précédemment, les "modèles d'évolution" étaient considérablement plus dociles, plus civilisés que les machines qui auraient dû ouvrir la voie au type. Même le GoldWing a commencé comme une chose sportive rapide et à haut régime.

Une Honda CB 250 est toujours une moto très amusante. C'est assez vif pour trotter sur les routes secondaires. Et pour sa puissance, la tenue de route est tout de même bonne. Ceci est bien sûr également dû à la masse relativement faible du jumeau mince. Le manque de vitesse réelle est plus que compensé par la sensation lorsque le petit CB est entraîné "à grande vitesse". Au-dessus de 6000 tr/min, il crie de joie. Les 30 ch à 10.500 249 tr/min du 58 cm5900 sont bien différents des 850 ch à XNUMX XNUMX tr/min du mythique Norton Commando XNUMX MK II.

En confrontation directe, la petite Honda au guidon standard pourrait facilement s'imposer sur des trajets plus longs. Parce qu'il n'a pas cassé. La position assise standard invite davantage à une utilisation plus silencieuse et à apprécier le caractère doux du moteur de ce jumeau. Le pilote et la machine en bénéficient si le pilote ne mesure pas 1,91 mètre et pèse plus de 120 kilos. Mais pour deux motards moyens avec les tailles et les poids qui étaient communs vers 1974, la CB 250 est une moto à part entière pour deux personnes. Et si vous deviez changer deux robinets pendant les vacances dans les Vosges ? Pas de point. La boîte de vitesses à cinq rapports s'est superbement déplacée. Seul le frein avant avec deux hommes M/V dessus tournait un peu contre ses limites en montagne.

Mais déjà à cette époque on pouvait acheter des T-shirts en Allemagne avec : « Nur Feiglinge bremsen ». Seuls les lâches freinent... Dans la palette de couleurs de notre modèle photo que nous avons trouvé à Grubbenvorst, la Honda CB 250 est une moto élégamment sobre. Une moto pour ralentir, trotter sur les routes de campagne et danser dans les virages. Un moteur à chérir. Il y a un prix de 3.450 250 euros sur la beauté élancée. La CB XNUMX de Honda est la preuve que « la taille n'a pas d'importance ».

Notre modèle photo principal est original, non crypté et a une belle patine. L'approvisionnement en pièces pour la rosée Honda CB 250 est bon grâce à divers spécialistes. Mais les pièces neuves coûtent cher. Mais dans tous les cas, achetez une copie aussi originale et complète que possible. Pour un bon exemplaire original et beau, pensez à des montants compris entre 3.500 4000 et 250 XNUMX euros. La tendance des prix est à la hausse. Beaucoup de CB XNUMX vont en Belgique en ce moment.

Honda CB 250 : Bicylindre quatre temps, 347 cm9,5, compression 1:2, carburation 725 Keihin CV 30A ou B, cinq vitesses, 10,500 ch à 150 XNUMX tr/min. Vitesse de pointe : environ XNUMX km/h.

*Les CB 250 et 350 étaient pratiquement identiques à l'exception de l'alésage différent.

Abonnez-vous maintenant et recevez un tout nouveau AMK par courrier tous les mois. Plaisir de lecture garanti !

INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT ET NOUS VOUS ENVOYERONS CHAQUE JOUR NOTRE NEWSLETTER AVEC LES DERNIÈRES HISTOIRES SUR LES VOITURES ET MOTOS CLASSIQUES

Sélectionnez d'autres newsletters si nécessaire

Nous ne vous enverrons pas de spam ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Honda CB250 (K1)
Et quelques années plus tard…
Honda CB250 (K1)
Un ancien CB250 de l'armée française
Si vous aimez l'article, partagez-le...

Commentaires 15

  1. Bel article!
    J'ai récemment acheté cette CB250 de 1971, je crois que c'est une K1. Le vendeur m'a dit que cette peinture (le motif à l'échelle sur le réservoir) était une édition spéciale de Honda Nederland en l'honneur de l'anniversaire de X à l'époque ?

    Honda CB250 (K1)

  2. Ma première moto en 1981 était une Honda CB350 rouge et blanche d'occasion achetée dans un magasin de motos (alors bien connu) à La Haye. A fonctionné magnifiquement mais a brûlé un trou dans le piston après un an et l'a échangé contre une nouvelle Suzuki T250. Je pense toujours que la Honda est un beau moteur.

  3. M00i story Paul, on sait tout ça . La Kawasaki H 1 roulait très vite mais à ma grande surprise quand je regardais dans le rétroviseur je voyais encore la Honda 350 cc derrière moi.Beaux souvenirs Paul. La Honda avait également un très bon son avec les doubles tuyaux.

  4. a acheté une Honda 1969cc en 350 après avoir échangé une Dutatie 250 [où tout s'est effondré et 2 fois les roulements de vilebrequin cassés] chez l'ancien concessionnaire de motos Karel van der Wal à Haarlem. Honda est resté intact également les échappements Megaphone achetés 2 tuyaux des deux côtés en effet un beau son. cependant, la Honda a braqué moins serré que la Ducation, c'est pourquoi un renfort a été soudé dans la fourche arrière. en termes de puissance, je ne pourrais pas rivaliser avec un 2 cylindres 3 temps Kawasaki. sur les autoroutes allemandes, tirez la courroie de glissement à 11000 1971 tr/min, puis passez au rapport le plus élevé sans embrayage. alors je pourrais les suivre. cependant, dans les virages, je les ai chassés, les kawas ont beaucoup nettoyé. acheté une Honda CB 750 en XNUMX avec prise Martin [connue de la rédaction].Toujours en possession.

    • M00i story Paul, on sait tout ça . La Kawasaki H 1 roulait très vite mais à ma grande surprise quand je regardais dans le rétroviseur je voyais encore la Honda 350 cc derrière moi.Beaux souvenirs Paul. La Honda avait également un très bon son avec les doubles tuyaux.

  5. En ce moment, il y a une CB 250 de 1974, la plus jeune moto que je possède, qui attend d'être remise sur la route. Mon frère avait acheté une nouvelle CB 1968 en 350 et y avait acheté de fantastiques mégaphones Dunstal ouverts. Le son était inimaginable ! Après avoir échangé une CB750 de 1969, les Dunstal ont disparu dans le grenier et elles sont toujours en ma possession. J'ai hâte de les entendre à nouveau, mais je dois d'abord m'occuper de quelques autres BMW Monos, avec un passe-temps comme celui-là, vous avez toujours quelque chose à faire.

    Honda CB250 (K1)

  6. Vibrez, vibrez et encore des vibrations. Après une belle balade les doigts morts à plus 30 degrés. Alors sortez ce truc.

  7. Est de la génération que j'ai achetée d'occasion dans un magasin de motos bien connu à Badhoevedorp lorsque j'ai commencé à travailler chez Van Veen Import BV Amsterdam. L'essai routier s'est bien passé, apparemment c'était une question de chance, car les graves problèmes de moteur ont commencé immédiatement après, donc retour sous garantie, mais c'est vite revenu à la normale. Ensuite, mon patron Henk van Veen, je connais personnellement Piet Nagtzaam de Honda NL, donc "cette moto" va là-bas !. Grosse surprise quand le moteur était là ouvert ! Tout, des culbuteurs aux tiges de soupapes, sièges de soupapes, etc., était carrément "foutu" ! Après ça a été bien fait et vendu longtemps, car j'avais alors assez de véhicules de société à ma disposition !

    Honda CB250 (K1)

  8. Eh bien, glissez avec les données techniques, CB250 et 347cc. Ce n'est pas bon. La vitesse de pointe sera également la version 350. La CB250 que j'ai achetée neuve en 1974 n'a vraiment pas marché. A 140 km/h c'était vraiment fini. Mais je n'ai eu qu'un seul cas 😊

    • Ma première moto était une jumelle CB250 de 1978. Je conduisais 120 km par jour aller-retour de Hoevelaken à Amsterdam Geuzenveld. Pour mon stage chez un concessionnaire moto.
      Top, vent arrière, soleil à l'échappement et descente (A1 à Naarden) 115 km/h.
      Il devait donc être à plein régime tous les jours, tout le trajet. Ce qui signifiait que tous les 1 1/2 jours le réservoir de 12 litres était propre et vide. 180 km soit 1h15.
      J'ai changé l'huile au bout de 5000 km, là où le frère du patron m'a dit : ah, on a fait ça il y a 4 ans, à la reprise.
      La consommation de pétrole augmentait donc.
      Après cela, il a été décidé de repiquer un 400 bibloc, avec allumage et transmission finale associés.
      La consommation est passée à 1:18-20 et la vitesse de pointe à Ca 160.
      Vendu après l'obtention du diplôme et jamais revu.

Laisser un commentaire

L'adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués * *

Taille maximale du fichier de téléchargement : 8 Mo. Vous pouvez télécharger : afbeelding. Les liens vers YouTube, Facebook, Twitter et d'autres services insérés dans le texte du commentaire seront automatiquement intégrés. Déposez les fichiers ici