in

La 25e Foire Oldtimer et Classique. Rentrer à la maison à Poireau

Nous sommes le 9 octobre 2021. Je vais à la Foire Oldtimer et Classique au Centre Sportif de Poireau. En raison de la couronne, l'édition 2020 a été annulée, de plus, en 2019, je n'étais pas présent à la fête des anciens d'Anton Rosema et de ses amis en raison d'un beau voyage Estoril Classics. Mais maintenant, le moment est venu et je suis très heureux de pouvoir à nouveau visiter le grand événement en salle à Leek.

L'atmosphère de « nous sommes à nouveau autorisés » nous dit que de nombreux amateurs de classiques sont prêts à visiter à nouveau un événement comme celui-ci. Et que de nombreuses anciennes connaissances se retrouvent enfin, au milieu d'une belle offre d'exposition classique. Ce sera un tel jour. Rattrapez-vous, serrez la main et regardez l'offre magnifiquement mélangée.


Le caractère de la foire est le même que lors des nombreuses éditions précédentes, tout comme l'hospitalité d'Anton. Il est toujours bon de le rattraper, l'accueil est toujours sincère. Anton et son peuple en ont encore fait quelque chose de beau. La place des Français est remplie de limousines cette année. Mon œil est particulièrement attiré par une Traction Avant de 1934, et celle-ci brille en raison de son état non poli. C'est le point de départ de la mini-exposition qui retrace l'évolution de la Citroën TA s'affiche bien. La patine pure et organique est fantastique, tout comme les histoires sur la voiture. Vraiment apprécier, et unique de pouvoir inspecter ce spécimen.

Dans la même salle, je suis frappé comme un coup de foudre par un bijou d'un Taunus 12m TS P4. White, construite à Genk, livrée neuve aux Pays-Bas en 1965, a parcouru la moitié de l'Europe et en parfait état. C'est ma bourse préférée; la plus belle moto pour moi est l'Indian sur le stand du sympathique Veteran Motorcycles Club, ce qui est toujours bon pour une exposition de cache-cache. Belle décoration, juste les bons accessoires, nommez-le, ça m'arrive toujours.

Chaque exposant a quelque chose de spécial, et ce qui rend la visite d'aujourd'hui tout aussi belle : après une longue période, je renoue avec d'anciennes et de nouvelles connaissances. J'ai déjà mentionné Anton, mais aujourd'hui, il y a plus de gens qui donnent à la promenade le long des classiques un supplément sympa. J'ai parlé à plusieurs reprises à Sjirk Scheepers d'Ekowax Cleaning Products. Il montre ses produits avec plaisir, le résultat est étonnamment bon. Je rencontre Eelke au stand Taunus M, Eelke est un vrai homme Ford, et bien que je suive ses activités sur Facebook, je lui parle en personne pour la première fois. Bien sûr sur les Ford d'antan, belle affaire. Je rattrape également Egbert, Roy, Sietse, Pieter, Gérard, Anne, René, Eelco, Fokke, Marco et plusieurs autres personnes. Je n'en ai pas vu pendant longtemps, mais aujourd'hui ce n'est même plus comme d'habitude. C'est une réunion de gens qui aiment se revoir. Cela vaut également pour Johan Dijkstra, que j'aime beaucoup. Sa Golf GLD de 1979 n'est pas un étranger, mais Johan a élargi sa flotte classique avec une belle Volvo 240 GLT avec moteur B230. Et attendez-vous à en savoir plus à ce sujet au printemps prochain.

Il y a aussi quelque chose de spécial à Nosstalgia. En tant que fan de Toyota, la Celica ne me manque absolument pas, et elle est vendue. C'est un modèle spécial, un RA21 C qui était autrefois livré neuf en Amérique. Il restera aux Pays-Bas, même au coin de la rue, et j'en suis heureux. Egbert se porte bien à Leek, et Roy est également présent. Il y a quelques semaines, Bart Spijker et moi avons fait un reportage avec le père et le fils Spinder et leurs Baja-Beetles, qui ont guidé les hommes à travers de merveilleuses aventures. Roy's Baja sera également sur le stand, avec une tente à toit ouvert et une présentation photo. Il attire beaucoup l'attention et sera bientôt aussi glorieux Auto Motor Klassiek. Ce sera une merveilleuse histoire. C `est- en ce moment même- presque fini.

Je me fais surprendre par un coup direct sur le stand d'Egbert. Une Opel Rekord E2 avec un moteur 18N a des aimants qui ne peuvent pas m'éloigner de la voiture. Il m'a fasciné dès le premier regard, et je suis amoureux de la clarté, de l'équipement absolument basique et des lignes claires qu'Opel a donné à cette plus grande voiture de taille moyenne. Bientôt à voir de tous les côtés, en voiture, et qui sait. Il ne me lâchera pas, toujours pas.

Et donc je me promène, marche et parle partout. Profitez de la gamme diversifiée qui vient de tous les coins du monde. Faites des accords à différents niveaux. Comme d'habitude j'achète un beau modèle (Opel Rekord P2 d'Ixo). Et pendant que je cherche un bon livre DKW, je suis coincé avec un beau livre de Schrader sur la Mini classique. Je l'achète et paie avec un Tikkie. Beurre numérique avec le poisson dans une ambiance classique.

Toute la journée, je remarque à quel point j'ai raté des événements comme celui-ci (petits et grands). Brême 2020, c'était la dernière foire couverte pour moi, et j'ai l'impression que c'était il y a longtemps. Puis le monde a changé. Mais à Leek, j'ai vu beaucoup de reconnaissance et j'ai appris à mieux connaître le sentiment particulier d'une visite à un salon. Ce n'est pas seulement dû à la conception et à l'excellente organisation. Cela est également dû à l'hospitalité qu'Anton et son peuple offrent. Heureusement, certaines choses restent les mêmes. Et c'est pourquoi je suis rentré au Centre sportif le 9 octobre 2021.

Plus de photos de la 25e Oldtimer and Classic Fair peuvent être trouvées sous ce lien.

 

 

Donnez une réponse

L'adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués * *

La taille maximale du fichier de téléchargement : 8 Mo. vous pouvez télécharger : image. Les liens vers YouTube, Facebook, Twitter et d'autres services insérés dans le texte du commentaire seront automatiquement intégrés. Déposer des fichiers ici

Chambord II

Les grands Simcas des années XNUMX

Il y en a déjà un nouveau pour ça

Malchance – colonne