in

Renault 4. Conduisez avec le sourire.

Bannière de contenu de vacances

La Renault 4. A chaque fois, elle surprend. Lorsque vous voyagez avec le modeste conifère français, le confort, un espace décent et une bonne humeur agréable viennent à vous. Dans une plus grande mesure que vous ne le pensez. Nous avons été autorisés à en faire l'expérience dans une copie de 1985.

À peine changé en année 33

La Renault 4 n’a plus besoin d’être présentée. Nous voulons toujours souligner quelques points. Het Viertje occupe la sixième place parmi les voitures les plus vendues de l'histoire. Le Renault 4 a ajouté des caractéristiques matures et fonctionnelles à la base de la conduite française. Pionnier avec sa cinquième porte, l'accessibilité et l'utilisation de l'espace. Combiné à un confort et à une technologie fiable, comme le moteur à quatre cylindres du 4CV. Cela a permis de faire en sorte que la Renault frappante produite plus de huit millions de fois ne soit jamais radicalement modifiée. Grâce à des modifications de programme mises en œuvre avec parcimonie (telles que la GTL de 1978, avec le moteur 1108 cc) et à quelques retouches, il a résisté pendant des années à 33. Et il est toujours resté lui-même.


Influence des années quatre-vingt

Nous sommes partis avec une Renault 4 de base de 1985 avec un moteur de 845 cm5. L'influence de la politique des modèles Renault des années 4 est visible. Le volant provient de la Renault 4, tout comme les instruments et les leviers de commande. Une console centrale avec haut-parleur et espace pour une radio, ainsi qu'un miroir déplacé vers le haut de l'avant, révèlent qu'il s'agit d'une RXNUMX plus récente. Les motifs à carreaux colorés sur les garnitures de porte et les meubles nous indiquent également que nous avons affaire à un exemple des années quatre-vingt. Pourtant, dans la RXNUMX, il est particulièrement reconnaissable. Et ce festin de reconnaissance est organisé par le mobilier étonnamment confortable, la finition simple, les fenêtres coulissantes dans les portes et la facilité d'utilisation pratique.

Technologie simple

La technique est également simple. Pendant la conduite, le moteur éprouvé de 845 cm180.000 (déjà bon pour 4 100 kilomètres) fait bien son travail. Les performances sont certes modestes, mais le moteur ne se fatigue pas. Il s'exprime clairement. Les quatre vitesses avant sont actionnées via le long levier qui dépasse du tableau de bord et a un modèle de changement de vitesse normal. La conduite est un jeu d'enfant, car la Renault, malgré ses performances modestes, est également assez facile à piloter dans la circulation. La Renault XNUMX accélère relativement facilement jusqu'à une vitesse de XNUMX kilomètres à l'heure, puis il reste encore un peu d'espace d'accélération. Néanmoins, l'anticipation – certainement sur autoroute – est nécessaire, mais on s'y habitue vite.

Excellente stabilité du parcours, les freins peuvent être meilleurs

Le fonctionnement du système de freinage non assisté demande plus de temps d'adaptation. Premièrement, les pédales sont rapprochées. De plus, il faut commencer à freiner à temps, car la Renault a vraiment besoin de temps pour s'arrêter. Après quelques kilomètres de conduite, nous sommes habitués à cela, mais la vigilance reste de mise. Un ensemble de freins à disque avant – ou de tambours modifiés – serait une bonne amélioration des caractéristiques de freinage. En revanche, la Renault 4 avec sa suspension à barre de torsion indépendante et ses amortisseurs télescopiques tout autour offre beaucoup de confort, tandis que les petites bosses sont bien amorties. De plus, la stabilité du parcours en ligne droite et dans les virages est perceptible. Le corps devient un peu agité à des vitesses supérieures à 90-100 kilomètres par heure, et cela est inhérent, entre autres, à la structure élevée du corps, qui n'est pas non plus autoporteur.

Bravo pour une belle voiture

Cela nous donne une bonne idée du charmant Français qui peut saluer un certain nombre de pouces levés en cours de route. Avec la Renault 4 il est possible – en toute relativité et modestie – de parcourir les kilomètres de manière agréable. L'exemple que nous conduisons s'avère être une belle voiture qui peut être utilisée non seulement comme passe-temps, mais aussi pour un usage quotidien. Quelle que soit son utilisation, il met un sourire sur votre visage.

Automobilia 2022 (copie)

 

13 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Superbes voitures ! Extrêmement innovant : cinquième porte, première voiture avec système de refroidissement fermé, moteur au milieu (derrière l'essieu avant, boîte de vitesses devant, d'où le levier parapluie) pour une tenue de route stable, banquette arrière rabattable, traction avant, et cela en 1961 !

    Chaque année, environ 1.200 4 (!!) conduisent de la France au Maroc et vice-versa ; projet étudiant. Recherchez simplement « 30L Trophy » et cela pour un modèle de voiture qui n’est plus en production depuis XNUMX ans.

    Par rapport aux voitures actuelles, elles sont bien sûr divaguantes, mais elles continuent de rouler. Pour trois étudiants, vous pouvez faire le tour du monde avec. À cet égard, le R4 était disponible dans plus de 100 pays, a été construit dans environ 20 pays. Vraiment une voiture mondiale.

  2. Ce serait bien s'il y avait encore une voiture de base bon marché sur le marché en 2021 comme la R4, pour un prix modique, avec le même espace de chargement, facile à entretenir soi-même et sans toute cette électronique de salle d'exposition inutile dont personne ne se soucie vraiment attend et n'a pas à changer de modèle toutes les 5 minutes pour suivre la mode.

    • N'est-ce pas ce qu'ils appellent une Dacia (motorisée chez Renault ou quelque chose du genre) pour le moment ?

      De plus, le braquage bloque actuellement les simples voitures sans fioritures, car elles disposent souvent d'une technologie sans fioritures, et émettent donc plus par km que le pet d'un Labradoodle.
      Cela crée une énorme taxe sur le co2.
      Un exemple est une jeep pragmatique comme la Niva.
      Aimé en D, et coûte moins de la moitié comme à NL. . .

    • Je suis tout à fait d'accord, toutes ces nouveautés n'ont pas d'âme et font des choses arbitrairement que je ne veux pas, ont bien pris soin de moi et ont conduit de manière écologique, l'échappement était toujours propre, pas de pi pa po avec électr. sièges chauffants, climatisation et toute cette mascarade!

  3. Mon essai routier unique a commencé de façon spectaculaire, j'ai fait marche arrière à pleine vitesse. La marche arrière était située là où, en tant que conducteur de 2cv, j'attendais la première vitesse.

  4. Autant que je sache, les Japonais n'ont jamais réussi à mettre sur le marché une voiture aussi délabrée. S'ils l'avaient fait, personne ne conduirait quoi que ce soit de "Made in Japan" aujourd'hui. Mais quand les Français font ça, c'est "Oh la la!". Un bouquet de fleurs sur le siège avant et un paquet de paille dans le coffre. "La mer". J'ai acheté une fois une R4 de cinq ans : la vitre coulissante s'est détachée tout de suite. Charge constante avec le sol. Heureusement, un camion a fini par rouler et ma petite amie de l'époque n'a subi aucun dommage. Mais quand la chose roulait, c'était parfois un peu amusant : avec le tisonnier vous pointiez dans la direction et il le suivait en soufflant joyeusement.

    • Les voitures japonaises des années 70 vous ont également rouillé et n'étaient guère meilleures que les voitures européennes. Cependant, ils étaient souvent plus complets.
      Anecdote : l'ancêtre de la R4, la Renault 4CV, a été construite sous licence au Japon par Hino. Peut-être l'ont-ils appris là-bas ?

  5. Je me souviens de ces R4 comme extrêmement stables. La propriété que les conducteurs de roues avant français ont vraiment un nom à défendre. Alors bien sûr, il ne devrait pas y avoir d'orage de l'autre côté. Technique simple et caractère aimable. Dommage qu'ils ne soient plus fabriqués. j'ai adoré les conduire

  6. J'étais en Italie en septembre dernier pour être précis à Varenna et j'ai vu des R4 venir parler au propriétaire de l'une, il y conduit tous les jours et laisse maintenant l'autre à sa sœur et elle la conduit également tous les jours. L'état des R4, traces d'usage italiennes.

    r42

    • En effet, en Italie, on voit encore régulièrement des Renault 4. Même le Pape en a une. Il l'a obtenu de ses partisans, car dans son pays d'origine, il a conduit une R4 pendant des années.
      Autre fait amusant : Alfa Romeo a construit la R4 sous licence. Ils sont différents sur des détails, comme celui de l'AR a les feux arrière de la Fiat Giardinette. AR construisait auparavant la Renault Dauphine sous licence, mais là où elle s'appelait Alfa Romeo, les 4 de l'usine AR s'appellent Renault.

Donnez une réponse

L'adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués * *

La taille maximale du fichier de téléchargement : 8 Mo. vous pouvez télécharger : image. Les liens vers YouTube, Facebook, Twitter et d'autres services insérés dans le texte du commentaire seront automatiquement intégrés. Déposer des fichiers ici

Maintenant dans le magasin

Voir l'aperçu de 40 pages via ce lien ou un clic sur la couverture.

Le numéro de décembre contenant :

  • Rapport de restauration Fiat 1900B Granluce
  • Rapport de restauration Renault 5 Alpine Turbo
  • Austin 3 Litre
  • De Golf Cabriolet et le rallye Creme21 Youngtimer
  • Rapport de restauration Gouverneur Hoffmann MP 250-2
  • Kawasaki GTR 1000
  • Pêcheur Musée des ambulances
  • Désignations de type en double Partie XX
couverture 12 2022 300

Le matériel de lecture parfait pour une soirée ou plus de rêve tranquille. Il est maintenant dans les magasins. Un abonnement est bien sûr préférable, car alors vous ne manquerez plus de numéro et vous serez également beaucoup moins cher. Pas mal en ces temps chers.

245432986 2397014233768183 381663690006069517 n

Honda CB450 DACT (1965-1974)

Histoire. Une belle image de la navigation historique des nations