in ,

VW Golf I Convertible

VW Golf I Convertible
Maîtres d'enchères

Nous sommes en mai 1994. Exactement 20 ans après l'introduction de la Golf I, une toute nouvelle VW Golf I Cabriolet est livrée dans un magnifique bleu Inka juste avant l'été à Leiderdorp. La Golf II (jamais fabriquée en cabriolet) ne sera alors plus disponible pendant 3 ans. Son successeur, la Golf III Cabriolet, est sur le marché depuis longtemps. Le premier propriétaire a réussi à mettre la main sur une toute dernière Golfje I. Avec tout, de haut en bas. Selon la nouvelle facture de 40.000 XNUMX florins, elle a échangé sa Suzuki Samurai. Une dame de goût.

Panier de fraises

Il est significatif qu'une marque automobile regarde son modèle année après année et pense : « super ! Ne faites toujours rien à ce sujet." Depuis 20 ans ! Le cabriolet a été construit par le carrossier Karmann, Volkswagen n'apportant que l'intérieur et la technologie. Seuls les pare-chocs et les extensions de passage de roue faisaient partie de la modernisation externe après des années. La Golf Cabrio est toujours livrée avec les petits feux arrière d'avant 1980. L'arceau de sécurité fixe et la conception compacte et angulaire de la voiture lui ont valu le surnom de "panier de fraises".

Harmonie


Bien que le développement de la VW Golf I Cabriolet remonte au début des années 70, vous remarquez immédiatement quel chef-d'œuvre a été livré à l'époque. Près d'un demi-siècle plus tard, la voiture semble solide et a une excellente tenue de route. Cette VW Golf I Cabriolet est équipée d'une direction assistée. Une option bruyante mais tellement géniale. Nous baissons simplement les fenêtres, mais le toit fonctionne automatiquement. Desserrez les pinces et en moins d'une minute, ce golfeur enlève son chapeau et le met dans sa poche intérieure de manière routinière. Le moteur 1.8 est en parfaite harmonie avec la voiture. Rien à propos de la puissance trop ou trop peu et la commutation est agréable et addictive.

Fonctionnel

A l'intérieur, aucun effort n'a été fait pour y façonner le lieu. Les boutons sont tous aussi laids et maladroits, mais fonctionnels. Le tableau de bord est une boîte de blocs, mais tout est dans un endroit logique et agréable. Quelque chose qui n'était pas populaire du tout dans les années 70 et 80. À cette époque, une marque proposait un tableau de bord encore plus spectaculaire qu'une autre. Souvent lourd au détriment de la logique ou de l'ergonomie. Pas de radio au sol ici, pas de commandes de fenêtre au plafond et pas de poignées de porte cachées. Tout est là où il devrait être. Seul le coffre à bagages peut être confondu avec la boîte à gants. En termes d'espace et d'accès par une petite trappe, cette confusion est compréhensible. Impossible d'entrer dans une caisse de bière sans jurer.

Spinner à salade

Cette Volkswagen Golf I Cabriolet a parcouru moins de 28 138.000 kilomètres en XNUMX ans et la voiture le montre. Il y a quelques légers signes d'utilisation, mais surtout les bons soins de la dame et la qualité de cette voiture font que la Golf est encore très fraîche et jeune. Le simple fait de voir la clé suscite un sentiment nostalgique. La clé noire ronde avec le logo VW en acier est gravée dans notre mémoire collective comme un téléphone en bakélite, un View-Master ou l'essoreuse à salade orange.

1974 - 1983 Golf I
1979 - 1993 Golf I Convertible
1983 - 1992 Golf II
1992 - 1997 Golf III
1993 - 2000 Golf III Convertible

5 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. J'ai toujours trouvé les radios de la Golf montées ridiculement haut.
    Facile à lire, mais difficile à utiliser, car votre main "flotte", au lieu de pouvoir se reposer sur le levier de vitesses.
    La corolle des années 90 avait ça aussi.

    Aussi de belles voitures, bien que je sois de l'Escort mk4.
    Fortement sous-estimé par rapport au golf, alors que le châssis et les caractéristiques de conduite sont peut-être encore meilleurs.

  2. Quelle belle voiture ! Celui-ci évoque de chaleureux souvenirs. Ma première voiture était une VW Golf Cabrio comme celle-ci, également bleu Inka avec capote électrique, direction assistée et sellerie à carreaux bleus. Je n'aimais pas les jantes d'origine donc elles ont dû faire place à des jantes Borbet à 5 branches. Je joins une photo scannée de la voiture. Après l'avoir conduite pendant un an, j'ai échangé la Golf contre une nouvelle FIAT Bravo 2.0i 20v HGT. Quand on est jeune on fait parfois des bêtises, avec le recul.

  3. Belle voiture, presque achetée une fois, roule bien. Mais chez le concessionnaire VW, ils pensent qu'ils peuvent être impolis avec vous. J'ai acheté une belle Escort cabriolet à la compétition qui conduisait au moins aussi bien, était plus pratique et en termes de technologie aussi bonne que parfaite. Même si mon dernier MX5 est encore meilleur. Mais ça reste une belle voiture, cette Golf. J'espère que le nouveau propriétaire l'aimera.

  4. J'en ai aussi 1 mais de 1979. Vraiment 1 des premiers. La mienne date de février 1979 et a été immatriculée en juin 1979. Malheureusement, elle est maintenant dans mon garage et doit malheureusement faire quelques petites choses pour la faire fonctionner. Mais oui, avec une carte. Mais il a quelque chose de spécial

  5. Celui-ci a toujours fière allure. J'avais le même bleu de 1993 avec un capot noir. C'était comme un kart, une belle voiture.

Donnez une réponse

L'adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués * *

La taille maximale du fichier de téléchargement : 8 Mo. vous pouvez télécharger : image. Les liens vers YouTube, Facebook, Twitter et d'autres services insérés dans le texte du commentaire seront automatiquement intégrés. Déposer des fichiers ici

Quand la marée se retire…

Quand la marée se retire…

Oldtimerdag Burgum. Un joyau au nord des Pays-Bas

Oldtimerdag Burgum. Un joyau au nord des Pays-Bas