in

Amendement Omtzigt sur le régime transitoire concernant le diesel et le GPL rejeté

La réunion au Thorbeckezaal à La Haye bat son plein. La plupart des membres de l'opposition ont plaidé en faveur d'un arrangement transitoire pour le diesel et le GPL.

Aujourd'hui, la Chambre basse a rejeté l'amendement de Pieter Omtzigt. Dans cette proposition, le membre du parlement de la CDA a appelé à la péréquation de la disposition transitoire pour les anciens. Les véhicules diesel et GPL devraient être soumis aux mêmes conditions dans le régime transitoire que les voitures anciennes à essence, à l'exception du prix MRB.

La proposition a été rejetée par "à main levée". Le nombre d'opposants était considérablement plus important que ceux qui souhaitaient une péréquation équitable. Le CDA en particulier, dirigé par Omtzigt, était favorable à l'intégration proportionnelle de la mesure. Le rejet n'était pas une surprise. Le secrétaire d'État Eric Wiebes avait précédemment déconseillé cet amendement.

Chambre basse empêche la prochaine percée
Si l'amendement avait été adopté, le dossier des voitures anciennes, qui se déroulait depuis plus de trois ans, aurait connu une nouvelle avancée. Un peu plus tôt, le secrétaire d’État, Eric Wiebes, avait admis qu’il avait vivement commenté les estimations beaucoup trop optimistes des revenus tirés du régime actuel de MRB pour les voitures de collection. Il a même approuvé la fondation Autobelangen et loué les calculs du club de Wouter van Embden.

La disproportionnalité reste
Parce que l'amendement Omtzigt a été rejeté, le schéma de l'ancien reste disproportionné. Pour les véhicules à moteur avec une première date d'admission à partir du 1er janvier 1, seul un supplément carburant s'applique pour le GPL et le diesel. Dans la proposition d'Omtzigt, le régime transitoire pour les véhicules diesel et GPL aurait les mêmes conditions que pour les véhicules à essence. En janvier, février et décembre, il était interdit de conduire. Le tarif des véhicules Diesel et GPL serait alors plafonné à 1988 € par an. Avec cette mesure, le système old-timer n'aurait pas eu un caractère tout à fait équitable, mais il aurait été plus logiquement explicable.

Pas étonnant, mais décevant
Le "non" évident est toutefois prononcé. Et ainsi, le choix a été fait de maintenir une mesure mise en œuvre sur la base d'un principe d'inégalité. Pas étonnant, mais décevant. Certainement parce que la Chambre basse a voté aujourd'hui en faveur du plan fiscal très discuté 2016.

NE MANQUEZ PLUS AUCUN ARTICLE

ENREGISTREMENT GRATUIT

ET NOUS VOUS ENVOYONS CHAQUE JOUR NOTRE NEWSLETTER AVEC LES DERNIÈRES HISTOIRES SUR LES VOITURES ET MOTOS CLASSIQUES

Sélectionnez d'autres newsletters si nécessaire

Nous ne vous enverrons pas de spam ! Lisez-nous Politique de confidentialité pour plus d'informations.

4 Commentaires

Soyez sympa! Laissez un commentaire
  1. Heureusement, Woutertje et son club de maltraitance se sont encore trompés. Excellent arrangement car l’arrangement transitoire est maintenant réservé aux utilisateurs amateurs. Seuls les abuseurs doivent maintenant payer le MRB comme les autres.

  2. s'ils lient maintenant Wiebes pendant une heure au-dessus de la cheminée d'une centrale au charbon, pourrait-il lier ???? J'en doute d'ailleurs, parce que tout le lot a un record pour sa tête, quoi qu'il en soit, pensez juste à une chose, l'intérêt personnel - et asseyez-vous confortablement sur la peluche, les gens nous ont choisis, alors on invente, salaud au fait Wiebes n'a pas été élu, mais nommé.

  3. Les énormes quantités de charbon qu'ils brûlent à nouveau parce qu'ils sont vendus à bas prix par l'Amérique ne causent pas de pollution de l'air !!!! Mais ça va. Doivent-ils également payer une taxe supplémentaire sur la pollution? Mais ces quelques diesels et pilotes de gaz anciens.

Laisser un commentaire

L'adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués * *

La taille maximale du fichier de téléchargement : 8 Mo. vous pouvez télécharger : image. Les liens vers YouTube, Facebook, Twitter et d'autres services insérés dans le texte du commentaire seront automatiquement intégrés. Déposer des fichiers ici




Maintenant en kiosque

Voir l'aperçu de près de quarante pages sur ce lien ou un clic sur la couverture.

Le numéro de décembre contenant :

  • Alfa Roméo Giulia 1300 Super
    Erik van Putten explore le charme intemporel du Alfa Romeo Giulia 1300 Super, avec des images de Bart Spijker et de lui-même. L'histoire plonge dans le monde de Alfapassionné Koen de Groot, dont la famille est profondément enracinée dans le Alfa La culture Roméo. La relation particulière de Koens avec sa Giulia, une voiture qu'il chérit depuis des années et qui recevra bientôt une mise à niveau impressionnante, est mise en valeur. La Giulia symbolise l'amour et l'héritage automobile, une passion enrichie par le père de Koen, Frans, un Alfa Roméo expert et passionné.
  • Désignations de types à double utilisation
    Peter Ecury raconte des histoires fascinantes du monde automobile dans le 32ème épisode de sa série sur les désignations de type à double usage. Cette édition fait le point sur les rumeurs autour de Peugeot et Porsche et plonge dans l'histoire de la désignation de type « 142 », utilisée par des marques telles que Volvo et Austin. Ecury évoque également l'évolution du terme « GT » et l'utilisation controversée des lettres « SS » dans les noms de voitures après la Seconde Guerre mondiale, avec des exemples tels que la Chevrolet Impala SS et la Alfa Roméo Giulietta SS.
  • Ducati 750GT, 860GT et 900GTS
    Hans Smid met en avant les chariots ronds Ducati, produits de 1972 à 1974, qui allient beauté minimaliste et technologie unique. Cet article décrit la volonté d'innovation de Ducati et la création de ces modèles, met en évidence les défis et les coûts liés à leur collecte, et montre le parcours de Ducati de la quasi-ruine au statut d'icône.
  • Horex Imperator
    Marina Block raconte l'histoire de l'Horex Imperator, une moto emblématique des années 50, connue pour sa sportivité et sa technologie de pointe. Malgré la fermeture des usines, Horex est resté connu, en partie grâce au personnage de dessin animé Werner et aux récentes rééditions. L'Imperator, avec son double arbre à cames parallèle et son arbre à cames en tête innovant, a inspiré les conceptions ultérieures et a été salué pour sa qualité et son design, malgré un succès commercial limité.
  • Poteau classique
    Lecteurs de Auto Motor Klassiek partager leurs découvertes et leurs expériences. Eddy Joustra découvre un pick-up Peugeot 203 à Heerenveen, tandis que Robert Reessink photographie un cyclomoteur Moto Guzzi unique en Italie. Les histoires vont des aventures en scooter écossais de Chris van Haarlem à la découverte par Bram Drooger d'une Rolls-Royce Corniche et de deux FIAT 850. Ben de Man trouve une Chevrolet Step-Van spéciale aux Pays-Bas et les lecteurs partagent des corrections et des ajouts aux articles précédemment publiés.
  • Nissan Silvia 1.8 Turbo
    Aart van der Haagen révèle l'histoire d'une rare Nissan Silvia 1.8 Turbo, initialement immatriculée comme véhicule utilitaire. Le premier propriétaire a transformé la voiture en un véhicule familial, et Jan Manenschijn chérit désormais ce joyau non restauré avec seulement 67.000 XNUMX kilomètres au compteur.
  • Peugeot 205 collection Team VCC Twente
    Aart van der Haagen souligne la passion de collectionneur de l'équipe VCC Twente pour les modèles Peugeot 205. Les frères Peter et Niek Olde Veldhuis ont collectionné des exemplaires uniques tels que la GTI et la CTI, et même une rare 1.9 GTI Dimma. Leur collection montre la transformation d'un modèle autrefois ordinaire en un classique spécial.
  • Volvo et les voitures classiques
    Alain Pondman de Volvo Lotte parle de la vraie valeur des voitures classiques. Il critique la tendance des classiques bon marché et mal entretenus sur la Marktplaats, souligne l'importance de créer des souvenirs avec des voitures anciennes et conseille aux acheteurs d'investir dans la qualité et la durabilité.
  • Volkswagen Coccinelle 1955 - Seconde vie
    Max de Krijger raconte l'histoire d'Hendrik Jan Hofman, restaurateur passionné de Kever. Hofman a redonné vie à une Beetle de 1955 gravement endommagée avec un souci de perfection et de détail. Cette Beetle verte, dotée d'une chaise haute faite à la main et d'un toit ouvert, reflète son savoir-faire. Hofman envisage désormais de vendre la Beetle pour se concentrer sur un nouveau projet.
  • Poteau classique
    Dans la section KlassiekerPost de Auto Motor Klassiek des lecteurs enthousiastes partagent leurs découvertes uniques et leurs expériences personnelles. Eddy Joustra croise un rare pick-up Peugeot 203 à Heerenveen. Robert Reessink capture un cyclomoteur Moto Guzzi unique devant la caméra en Italie. Chris van Haarlem partage ses aventures en scooter écossais, dont une rencontre inattendue avec une Austin A30 sur l'île de Skye. Bram Drooger aperçoit une élégante Rolls-Royce Corniche et deux FIAT 850. Ben de Man découvre une Chevrolet Step-Van spéciale aux Pays-Bas. Cette section illustre la diversité et la passion profondément enracinée des passionnés de voitures et de motos classiques, avec des histoires allant des découvertes locales aux trésors internationaux. En outre, les lecteurs apportent de précieuses corrections et ajouts à des articles déjà publiés, comme la contribution de PBTM Matthijssen sur l'Ardie/Dürkopp Dianette, qui contribue au contenu riche et polyvalent du magazine.
  • Encore une fois près d'une vingtaine de pages de messages courts sur tout ce qui touche aux classiques
  • Et bien sûr notre section « Classiques » où vous pourrez magasiner à la recherche de votre prochain classique.

Le matériel de lecture parfait pour une soirée ou plus de rêve tranquille. Il est maintenant dans les magasins. Un abonnement est bien sûr préférable, car alors vous ne manquerez plus de numéro et vous serez également beaucoup moins cher. Pas mal en ces temps chers.

Le DKW Club Nederland existe l'année 40 ce week-end

31e édition loisirs et loisirs à Leeuwarden incontournable pour les amateurs de modélisme et de modélisme